L’Afrique est réputée pour ses destinations de safari par excellence. Le Kenya, en particulier, est célèbre pour ses réserves animalières uniques au monde. Il séduit les amateurs de la vie sauvage avec le charme du parc national de Meru. Ce dernier est situé à environ 280 km à l’est de Nairobi. Il est l’une des zones protégées les moins connues du pays. Il s’étend sur une superficie de 870 km². Il sert de refuge pour des guépards, des éléphants, des hippopotames, des lions, des léopards et quelques antilopes rares. Il bénéficie également d’une grande variété de paysages, allant de la forêt dense au désert. Au nord, les aventuriers trouveront des terres couvertes de broussailles épineuses. À l’ouest, ils verront des collines volcaniques arrosées par des sources permanentes. Durant leur circuit dans ce site, les routards peuvent, entre autres, pratiquer du rafting sur le fleuve Tana. Celui-ci forme les belles chutes d’Adamson.

Bien préparer son safari au Kenya

Pour un safari Kenya, les globe-trotters sont invités à respecter les précautions à suivre. Pendant leur circuit, ils porteront des vêtements de couleurs neutres comme le beige, le kaki ou le taupe. Ils éviteront le blanc pour ne pas être trop voyants. Ils ne mettront pas non plus du noir. En effet, cette couleur attire les mouches tsé-tsé. À part la teinture, la texture des tenues est aussi à bien choisir pour être à l’aise durant un safari kenyan. Les routards devront privilégier les fibres naturelles. Ces matières ont l’avantage d’évacuer la transpiration et la chaleur. Dans certaines régions de la contrée où la pluie tombe fréquemment, il est nécessaire d'apporter des vestes imperméables. Pour les soirs passés dans les réserves animalières du Kenya, il faut des vêtements couvrants pour se protéger de la piqûre des moustiques. Les bourlingueurs se muniront également d’un pull ou une veste pour faire face au froid.

Safari Kanya

Les autres éléments à apporter lors d’un safari-voyage au Kenya

Au cours de leur circuit dans les parcs animaliers du Kenya, les touristes devront emporter dans leur sac une crème solaire, un gel désinfectant pour les mains, un baume à lèvre, des lingettes nettoyantes et un anti-diarrhéique. Ils n’oublieront pas leur trousse de premiers secours. Dans leur trousse à pharmacie, les globe-trotters mettront des accessoires de base tels que la pince à épiler, le thermomètre, le coton, les épingles à nourrice, les mouchoirs jetables, les pansements, le ruban adhésif, les bandes et les gants stériles. En outre, pour mieux affronter les troubles de la vue, ils apporteront une paire de lunettes de secours, des lentilles de contact et du collyre. Par ailleurs, pour préparer une pharmacie de voyage, il est nécessaire de retirer les boîtes en carton pour gagner un maximum de place. Ensuite, les routards emballeront chaque plaquette et sa notice avec un élastique. En ce qui concerne les flacons d’antiseptiques, il faut opter pour les petits formats qui n’encombrent pas de place.